L’ERREUR

SARAN est la cinquième ville de la Métropole par sa population mais quelle place occupe-t-elle dans cette Métropole ?
Aujourd’hui les villes de même importance participent directement aux décisions de l’intercommunalité à travers des postes de vice-présidents.
A SARAN la municipalité actuelle a fait le choix depuis longtemps d’une posture « anti agglo, anti communauté urbaine, anti métropole » s’appuyant même sur les résultats d’une consultation à laquelle 80% des Saranais se sont abstenus.
Faute de représentation active et un non quasi systématique au sein de la Métropole, qu’a reçu la commune ?

  • Un cimetière intercommunal
  • Une UTOM
  • Une prison
  • Un tramway qui l’évite
  • Et bientôt une zone événementielle à la limite de notre commune et tout près de nos habitations

A côté de nous la commune de Saint Jean de Braye réhabilite son centre-ville pour un montant de travaux de 2,2 millions d’euros pris en charge à hauteur de 2 millions par le Métropole (la Rep du 24/01/19)!
Qu’avons-nous à gagner de cette posture sinon de se défausser de toute responsabilité ; « c’est la faute à la Métropole » entend-on.
Une grande partie des pouvoirs de décision se sont déplacés vers la Métropole nous ne pouvons en être absents.
Nous souhaitons une participation active et positive au sein de la Métropole
Le maire de SARAN se doit d’être présent au sein de la Métropole à travers un poste de vice-présidence pour peser plus fortement sur les grands projets, défendre au mieux nos intérêts comme le font les autres communes de cette importance.