Terre en fête 13/9/2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
C’est avec plaisir que les élus et sympathisants de Saran Moderne et Solidaire se sont retrouvés ce dimanche 13 septembre au cœur du rassemblement des jeunes Agriculteurs du Loiret.
Cette journée nous a permis de découvrir et d’apprécier les multiples facettes d’un métier difficile mais passionnant.
Dans le cœur des Français sommeillent toujours quelques souvenirs, quelques bonheurs passés dans les paysages magnifiques de notre pays que nous devons en partie au travail et à la passion de ces femmes et ces hommes pour leur terre.
Nos racines sont ancrées dans ce monde agricole que nous respectons et que nous aimons.
Merci à tous ces jeunes agriculteurs pour leur courage et leur détermination à maintenir dans nos régions, malgré les difficultés qu’ils rencontrent, un des plus beaux métiers du monde.

Laurent LHOMME et les élus d’opposition Saran Moderne et Solidaire

Déclarations SMS sur les Migrants

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 /09/2015
Intervention de Françoise DEFOULY

C’est un drame humanitaire qui ne laisse personne insensible.
Cependant, au-delà du droit d’asile qui est un droit fondamental reconnu par la déclaration universelle des droits de l’homme, ce que vivent ces enfants, ces femmes et ces hommes chassés de leur pays d’origine par une guerre épouvantable est humainement insupportable et l’Europe doit relever ce défi qui n’est malheureusement que le début de ces mouvements migratoires.
C’est un épisode historique qui s’impose à l’Europe voire au monde !
Le monde est confronté aujourd’hui à différentes origines d’immigrés : économiques, climatiques, politiques, et de guerre. Ne faisons pas d’amalgame, seuls ces derniers peuvent prétendre au droit d’asile.
Mais quels regards et quelles solutions pour les autres ?
Les chefs de gouvernements européens ne peuvent plus faire la politique de l’autruche au risque de déséquilibrer la totalité de cette zone.
La souffrance de ces peuples n’a pas d’échelle de valeur et nous devrons tôt ou tard y répondre.
Les subventions allouées ne cautériseront que très provisoirement les plaies de ces peuples confrontés à la plus grande des atrocités : la guerre.
C’est une démarche généreuse qui doit être suivie d’un engagement raisonné mais profondément efficace et humain.
C’est pour cette raison que nous demandons que chaque commune, dans la mesure de ses disponibilités accueille dans la plus grande dignité quelques réfugiés de Syrie ou tout autre pays en guerre.
Nous devons effacer par notre engagement sincère et de proximité la honte que nous avons ressentie en regardant les reportages venant de Hongrie.

Intervention d’Alain SOUBIEUX

« En complément de l’intervention de Françoise DEFOULOY je voudrais signaler tout d’abord que cette délibération non inscrite à l’ordre du jour du Conseil nous a été transmise que ce jour à midi nous laissant peu de temps pour échanger à l’intérieur de notre groupe sur ce problème important d’actualité «
Bien sûr et sans aucun doute nous devons faire preuve de générosité et d’humanité vis-à-vis de ces populations
Mais quelle est la réalité ?
Notre pays ne réussit pas actuellement à accueillir dignement les migrants déjà sur notre sol. A titre d’exemple citons ces deux campements de fortune qui ont été démantelés hier à Paris. Ce ne sont pas les premiers, ce ne sont pas les derniers.
Que faire de ces nouveaux migrants dont l’attente et l’espoir est grand dans notre pays ?
Aujourd’hui l’Etat est en déficit:

  • Les comptes sociaux sont exsangues
  • Le chômage n’a jamais atteint un tel niveau
  • Notre système éducatif est défaillant

Dans cette situation comment accueillir dignement et utilement ces populations.
Ce ne sont plus des individus isolés mais des familles entières qui se présentent aux portes de l’hiver.
Comment leur assurer un avenir et leur intégration dans notre pays ?
Devant ce phénomène l’Etat se dérobe et fait appel aux collectivités pour prendre en charge et héberger ces populations alors qu’il diminue ses dotations.
Cet Etat je dirai ces Etats ne sont-ils pas responsables de cette migration par leurs politiques étrangères incertaines ?

Les élus d’opposition SMS