ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2018

Conseil Municipal du 24 novembre 2017
Déclaration d’Alain SOUBIEUX

Sur la forme
On peut regretter que ce débat d’Orientations Budgétaires soit réduit par la présentation que vous en faites dans 3 petites pages pour 31M€. C’est peu pour informer les élus et les Saranais.
Bien sur il y a toujours des excuses (les relations avec la Métropole, les incertitudes quant à la compensation de la taxe d’habitation) mais rien ne vous empêchait de prendre un temps de réflexion supplémentaire pour présenter un document construit dans la mesure où le budget peut être voté jusqu’au 31 mars 2018 et que la commune peut fonctionner dès le 1 janvier sur la base des crédits ouverts l’année précédente.

Sur le fond
En ce qui concerne les recettes si l’on peut se satisfaire de la stabilité des taux des impôts locaux s’agissant par contre des dépenses de fonctionnement les mesures que vous proposez (-10% sur les charges à caractère général et -2% sur les charges de personnel) seront insuffisantes pour rétablir une Epargne nette permettant une politique d’investissement ambitieuse.
Pour 2018 le Plan Pluriannuel d’Investissement prévoit une dépenses de 1885000€ soit 121€ par habitant loin des moyennes des autres communes. En outre ce plan ne prévoit aucun nouveau programme d’envergure.
Ni votre politique budgétaire ni votre politique d’isolement de la commune au sein de la Métropole ne permettra d’assurer un développement harmonieux de Saran et de répondre à l’attente de ses habitants en matière d’urbanisme (réhabilitation des bâtiments communaux), de sécurité (vidéo protection) de voirie (avec la Métropole).

Repères de décembre 2017

La jeunesse de M. MACRON est peut-être un atout pour le rayonnement de la France dans le monde, l’avenir nous le dira, mais c’est malheureusement un sérieux handicap pour le pouvoir d’achat des classes moyennes et particulièrement pour les retraités de cette catégorie qui sont considérés comme des « nantis » et se préparent à un avenir incertain.
Les seniors payent aujourd’hui par l’augmentation de la CSG une incroyable défaillance de l’état qui n’a pas su par une politique appropriée consolider durablement le pouvoir d’achat des actifs.
L’augmentation des salaires par la baisse des cotisations est une mesure artificielle qui ne pérennisera pas le bien-être attendu par cet acte politique.
Piétinant allègrement les années de travail des anciens, oubliant les difficultés d’une jeunesse dans un pays sortant de la guerre, ignorant par leurs cotisations leur contribution à l’effort social de la France, M. MACRON prend dans leurs poches ce qui lui manque pour imposer l’idée qu’il se fait de la justice sociale.

A Saran, les derniers conseils municipaux ont été marqué par les démissions de Mmes PETIT, BLIN et LACHAUD du groupe majorité. Ces faits révèlent au grand jour les relations difficiles au sein de la majorité où le pluralisme et la diversité d’expression ne semblent pas admis.

Cet article sera aussi le dernier de l’année 2017, nous en profitons pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année.

Laurent LHOMME et le groupe d’élus SMS

Nous joindre : sms45770@yahoo.fr

Conseil Municipal du 20 octobre 2017

PETIT JOURNAL DES ELUS SMS

Ce conseil a été marqué par l’hommage appuyé et surprenant, de Mme le Maire à son adjointe à la culture démissionnaire.
Les circonstances du départ de Mme LACHAUD restent discrètes mais il n’en est pas moins vrai qu’une suspicion de mésentente avec le Maire, est plus que probable.
Cette cérémonie, organisée pour que la presse en parle est une mascarade destinée à masquer les déboires de Mme Hautin avec sa majorité : c’est la troisième démission en quelques mois, ce n’est pas un hasard.
Deux délibérations méritent des commentaires :

  1. La subvention exceptionnelle de 150000 euros pour le handball à laquelle il convient d’ajouter des frais de fonctionnement important ce qui a suscité quelques grincements de dents dans l’assemblée.

  2. La déclaration en état d’abandon manifeste du site de la Chatonnerie.
    Cette délibération a été votée à l’unanimité, un peu tard pour la tranquillité des riverains et l’image de Saran. Nous sommes soucieux de la tournure que prendra cette démarche.

En questions diverses des élus, Bastien Malherbe a fait remarquer au Maire qu’un moyen collectif de transport avait été mis au service des élus pour le vote des Sénatoriales sans invitation pour l’opposition.
La réponse du Maire, frôle l’ironie comme à son habitude et ne présente aucun intérêt pour les Saranais.